jeux sociaux et application sur app center

Facebook, c’est le réseau social aux 900 millions d’utilisateurs, c’est 500 millions d’utilisateurs mobile  et c’est aussi le réseau qui a mis en avant les plus grand  jeux sociaux du web.

Facebook était la vedette de tous les médias ces dernières semaines. Impossible de passer à travers  le mariage de Marc Zuckerberg, le rachat d’Instagram, la valorisation à 100 milliards de dollars, ou la perte de quelques amis aux Etats-Unis… Tellement d’infos spectaculaires, que  l’annonce faite le 9 mai  de la création d’un Apps Center sur Facebook s’est à peine  fait remarquer. Pourtant l’App Center, c’est pour demain.
Et cette annonce est  stratégique, en effet en créant ce magasin d’applications en ligne,  ce géant joue son avenir dans l’ère du mobile,  et donne certainement un nouveau souffle aux jeux sociaux et aux applications en ligne.

Facebook , un mastodonte html 5 un peu fragile ?

Facebook a atteint un palier dans son ascension

Et si on donnait rendez-vous à Facebook dans 10 ans ?  Se retrouverait-on en face du maître du monde ou  bien d’une plateforme sociale passée aux oubliettes ? La question mérite d’être posée.

En effet après l’envolée folle de ces 8 dernières années  de Facebook aux-Unis et en Europe, on assiste aujourd’hui au ralentissement de Facebook. On réalise que même pour Facebook,  les arbres ne montent pas jusqu’au ciel ; le taux de pénétration stagnant à  50 % d’inscrits sur une population d’internautes. D’autre part, Facebook  a système économique “qui se cherche”, et certains actionnaires commencent à craindre que social ne rythme pas tout à fait avec business. Enfin, des pays comme la Chine n’ont pas souhaité que Facebook se développe à l’intérieur de leurs frontières.

Mais d’un autre côté le plus grand réseau social continue sa progression dans le reste du monde, et le nombre d’amis et de consultations augmentent à l’international toujours de façon spectaculaire. Facebook fait partie de notre vie (quand Facebook n’est pas notre vie) , et on se demande comment ce gigantesque réseau  tellement omniprésent pourrait se laisser dépasser.

Quel est son modèle économique ?

Les publicités sont sa principale rémunération  mais ces formats publicitaires sont difficiles à optimiser et à placer sur mobile.
Pour Facebook, cela est un vrai problématique ; selon les analyses de Comscore, “les abonnés américains de Facebook se sont plus servis d’un smartphone que d’un ordinateur pour se rendre sur Facebook en début d’année 2012. Le temps passé sur le réseau social via un smartphone est de 7 h21  en moyenne, contre 6h31 pour un accès via ordinateur.”

L’avenir de Facebook se joue certainement avec ses 500 millions d’utilisateurs mobile, tous les jours plus nombreux.  La création de l’App Center, va dans ce sens et devient donc un des enjeux importants dans la stratégie Facebook.

A quoi va ressembler l’App Center ?

jeux sociaux et application sur app center

Ce sera une sorte de grand magasin centralisé mettant en avant des applications en ligne pour ordinateur, tablettes, et mobiles utilisant  à la fois Android et iOs. L’App Center sera disponible pour les personnes inscrites sur Facebook.

- Chaque application aura une  app timeline avec un lien vers l’app store d’apple  ou vers google play. Les utilisateurs ne perdront donc pas leur repère lors de l’achat.

- Les développeurs pourront vendre leurs applications sur Facebook, vs aujourd’hui où ils peuvent rémunérer leur application seulement à l’intérieur de l’application.

- Les applications plébiscitées  par le réseau social, seront mis en avant. Pour les utilisateurs il sera plus facile de trouver les applications qui ont du succès sur le réseau social  que via l’app store d’apple, ou google play.

Quel avenir l’App Center va donner à Facebook, et aux jeux sociaux ?

Si l‘App Center de Facebook se révèle une multiplateforme incontournable pour les utilisateurs, et ce qui devrait  le cas…  alors les médias ne pourront surement plus se passer de Facebook… et seront alors prêts à dépenser  des sommes colossales.

D’autre part les éditeurs de contenus vont développer des applications et des jeux Facebook  payants, de plus grandes qualités.  Les revenus, le temps passé, et l’utilisation  sur Facebook vont augmenter de manière conséquente.

Sauf grand dérapage, Facebook devrait prendre  une place encore plus importante qu’il n’a aujourd’hui….que ce soit sur nos ordinateurs, ou nos smartphones… pour le meilleur ou pour le pire, car on connait les avantages et les inconvénients que ces formes d’hégémonie provoquent. Notre ami Google en est le meilleur exemple.