unjoben24h02

Quand trouver un emploi rime avec advergame

Nous avons évoqué il y a peu de temps « l’intrusion » de la gamification dans les entreprises et le potentiel que celle-ci amenait dans de nombreux secteurs. Cette semaine nous allons aborder le sujet de la gamification sous un angle diamétralement opposé, celui de la recherche d’emploi.

C’est une étape à laquelle beaucoup ne pensent plus, soit parce qu’elle s’est très bien déroulée et qu’ils sont prêt à recommencer, soit parce qu’elle n’est plus à l’ordre du jour en ce temps de crise, mais une fois encore les jeux s’immiscent dans notre vie quotidienne, entraînant à la gamification de la recherche d’emploi.

 

Certains jeux, à l’image d’ « Un job en 24h » visent à faire intégrer aux chercheurs d’emploi des mécanismes, des comportements et des actions. On y aide un jeune homme à faire les bons choix, à créer et gérer sa présence sur le web, à promouvoir son réseau, et même rédiger un CV.

 

D’autres sont quant à eux destinés à la fois à des demandeurs d’emploi, mais également à l’environnement externe de l’entreprise qui le fait développer, dans son ensemble. Cet outil de politique RSE a par exemple été mis en place par SFR dans le but d’aider des jeunes qui peuvent être en rupture scolaire, issus de ZEP ou bien de quartiers sensibles. Ces jeunes ont parfois du mal à passer l’étape de l’entretien de recrutement parce qu’ils ne maîtrisent pas les codes et conventions du milieu professionnel. Le jeu simule le choix d’une offre d’emploi, la préparation et l’entretien lui même, ce après quoi le candidat reçoit des conseils en fonction de son résultat.

 

Un second aspect de la recherche d’emploi est l’évolution professionnelle à travers les bilans. C’est pour répondre à cela que l’Agence pour l’emploi des cadres (APEC) a mis à disposition un advergame ( “L’heure des bilans” ) présentant les différents types de bilans qu’elle propose. En simulant plusieurs aspects des bilans elle permet au cadre d’être confiant dans la poursuite de son objectif, mais permet également d’intégrer la DRH afin de faciliter l’accompagnement du salarié dans cette démarche.

On voit peu à peu se développer des jeux abordant ce thème, cela s’explique à la fois par le fait que les personnes à la recherche d’un emploi aujourd’hui constituent une catégorie de la population très impactée par les jeux vidéos, mais également que ces jeux proposent à tous d’apprendre à devenir un candidat exemplaire, qui plus est avec une méthode abordable, le jeu.

Cette gamification pourrait apporter bien plus au niveau de la recherche d’emploi et du recrutement, car confronter des candidats à des situations réalistes au sein d’un jeu permet de mieux cerner leurs personnalités et de jauger leurs réactions, sans faire intervenir des critères de sélection variables, mais les capacités mêmes des postulants.

C’est peut-être une nouvelle forme de recrutement qui s’ouvre avec de tels jeux ?