iphonewhite

Et si les jeux devenaient vraiment omniprésents ?

Jusqu’à aujourd’hui, les jeux se déclinent sur console, ordinateur (machine ou navigateur via Flash Player), ainsi que sur les mobiles et tablettes. Mais les évolutions technologiques sont peut-être en phase de changer la donne, rendant le jeu omniprésent.

Les téléphones intelligents et tablettes ont totalement modifié l’univers du jeu vidéo, du marketing et de l’information. Et intrinsèquement c’est l’usage de ces éléments qui a changé. Le jeu vidéo se décline en plusieurs modes de consommation que l’on a déjà évoqué, mais ces modes de jeu trouvent un point commun, leur utilisation au service du marketing.

 

Les consommateurs jouent maintenant à tout moment, à n’importe quel endroit, et avec tout le monde, puisqu’ils sont connectés au réseau mobile avec une facilité déconcertante.

 

C’est cet aspect du jeu qui a conduit à l’utilisation du jeu par le marketing. L’acronyme SO.LO.MO est devenu pendant un temps un diktat, c’est un concept qui a un énorme potentiel !

 

Social, Local, Mobile. Le défi est pleinement relevé.

Mais une technologie du Web, existante mais pas exploitée entièrement va bientôt rendre le jeu réellement omniprésent. Le développement de jeux sous HTML5 permet d’intégrer des jeux à toutes les pages de navigateurs, mais plus encore, de rendre tout moment sur la toile une partie potentielle.

 

Jouer directement dans la timeline facebook, à des jeux développés à la fois en flash et en HTML5 de façon à pouvoir y accéder sur tous supports connectés à internet. C’est le cas par exemple de One2free Invaders, premier jeu d’une longue série…

 

Bien que l’expérience ne soit pas optimale sur les appareils mobiles (les navigateurs mobiles n’étant pas toujours optimisés), les possibilités sont dès à présent illimitées. Ne plus contraindre les joueurs à s’inscrire, à accéder à un portail ou à télécharger une application. C’est en cela que réside l’avancée marketing. Le jeu est à la portée de tous, dès le démarrage du navigateur internet.

Cette nouvelle pourra paraître obscure à certains,  mais anticipons quelque peu, et imaginons un advergame qui se lancerait lors de l’arrivée du visiteur sur le site internet d’une marque. Le jeu permettrait au visiteur de découvrir le site et les produits de l’entreprise, le motivant à en découvrir plus par l’ajout d’un module Facebook qui comparerait le score de ses amis…

On peut se connecter partout et tout le temps pour jouer

C’est seulement un exemple de ce qu’il reste à accomplir, on voit très clairement le jeu se démocratiser et s’étendre sur tous les supports, et l’intégration de cette technologie à des plateformes telles Facebook  permet d’entrevoir avec optimisme l’impact de ces jeux. Ce phénomène est révélateur du cycle de vie du jeu vidéo, il s’adapte au temps et aux usages que l’on en fait.

Ce dernier point est le plus important pour les marketeurs, car le jeu est un véritable vecteur de vente, de développement de l’image, un atout qui est bien vécu par tous les consommateurs.