Square Emix Traveling fairy

Du jeu vidéo classique au jeu vidéo social, il n’y a qu’un pas

Le jeu vidéo se socialise et il est évident que les monstres de l’industrie du jeu vidéo mondial sur consoles, sur mobiles et ordinateurs suivent le mouvement. Les Japonnais font partie des leaders sur le marché du jeu vidéo et nous constatons dans leurs investissements à venir une tendance très marquée au développement de jeux sociaux.

Le cas de Konami

Konami est une société Japonaise de développement et d’édition de jeux vidéo sur console et pc. Konami a plus de 40 ans d’expérience sur le marché et est l’un des leaders dans son domaine. Pour conserver sa place de numéro 1, Konami se doit de suivre les évolutions technologiques qui conduisent les joueurs à jouer différemment. Le développement des réseaux sociaux et des téléphones intelligents, poussent les développeurs de jeux à créer des jeux plus sociaux, des jeux qui poussent à la compétition et à la comparaison des scores, Le social gaming. Konami le sait et s’ouvre sur ce nouvel horizon. L’exemple de leur jeu de carte virtuel “Dragon Collection” nous montre cette orientation plus sociale qui vise à faire participer le joueur autrement, à lui faire partager ses sensations de jeu avec ses amis, échanger des cartes sur internet,… pour le plus grand plaisir des joueurs.

Konami and dragon collection

Le cas Tecmo Koie

Société d’édition et de développement de jeux vidéo d’origine Japonnaise, Tecmo Koie développe elle aussi des jeux multi-supports pour console, mobile, Pc pour être présente sur la totalité du marché des jeux vidéo. Consciente de l’évolution croissante du marché du social game, Tecmo Koie souhaite rapidement renforcer son positionnement de social game.  Tecmo Koie va donc doubler son nombre de développeurs spécialisés dans le social gaming passant de 100 à 200 personnes. Un investissement de taille mais sera-t-il suffisant face aux autres poids lourds du secteur ?

Tecmo Koie first social game

Le cas de Square Enix

Le développeur de Final Fantasy Square Enix a connu de léger problèmes de trésorerie dans l’année 2010 mais compte bien oublier cette mauvaise période et de la meilleure des façons, en allant de l’avant. 2011 sonne comme l’année des investissements dans le social gaming, la société Square Enix se lance elle aussi dans l’aventure et augmente son nombre de développeurs et par conséquent son nombre de jeux sociaux. Pour montrer un exemple de jeu social fait par Square Enix, il y a Traveling Fairy, une belle réussite du genre.

Square Emix Traveling fairy

Les plate-formes de jeux mobiles Mobage et Gree

Mobage est une plate-forme de jeux sociaux pour Android qui se développe à l’échelle mondiale. Tout d’abord spécifique au marché Japonais, Mobage regroupe plus de 10 millions d’abonnés et de joueurs. Très vite, la plate-forme s’ouvre vers d’autre horizons, en ligne de mire les pays Anglo-saxons et la Chine.

Une société qui séduit les plus grands créateurs de jeux japonnais :

Pour apporter une nouvelle image au social game mondial, Mobage utilise ses meilleurs atouts et parvient à rallier à sa cause des grands noms de l’industrie du jeu vidéo. Keiji Inafune, le créateur de MegamanGoichi Suda, le créateur de No More Heroes et de Killer7 et Yuji Naka, le créateur du célèbre Sonic! Espérons que l’expérience de ces génies parviendra à changer le jeux sociaux.

Mobage

Gree est une autre plate-forme de jeux mobiles Japonnaise qui s’intègre aux smartphones Apple. Après l’aquisition de OpenFeint en 2010, (plateforme sociale et application pour le système d’exploitation de l’iPhone iOS et plus récemment pour le système d’exploitation Android.) Gree s’ouvre à long terme sur le marché mondial du jeu social.

gree-corp

Le social gaming est en phase de devenir Le bouleversement pour tous les développeurs de jeux vidéo quels qu’ils soient. L’exemple du Japon nous  montre que les orientations stratégiques des éditeurs de jeux pour les jeux sociaux sont amorcées. Ils nous réservent une année 2012 pleine de découvertes en terme de sensations de jeux et d’expériences ludiques virtuelles.