The social gamers

Le marché des jeux sociaux sur internet traduit en chiffre pour vous

Le marché du jeu social sur la scène internationale va peser cette année plus d’un milliard de dollars. Un courant porteur que compte suivre avec ardeur les investisseurs principaux que sont Facebook ou encore Zynga. Au vu de l’engouement du public pour ce nouveau divertissement, certains investisseurs devraient tenter l’aventure avant de voir la part du gâteau rapidement consommé par ces deux Ogres.

Les utilisateurs de jeux sociaux

Pour cette étude, portons notre intérêt sur les Americains, pionniers en la matière et surement le miroir de nos consommations futures en termes de jeux en ligne. On constate rapidement qu’aux Etats-Unis, 1 Américain sur 5 âgé de plus de 6 ans a déjà joué à un jeu en ligne soit environ 66 millions d’Américains C’est comme si toute la population Française connaissait le social gaming. Plus étonnant encore, on constate que pour plus de 80 %  de ces joueurs, Facebook est le moteur qui entraîne vers le jeu.

The social gamers

Des jeux en ligne qui se monétisent

Jouer à un jeu c’est bien mais le rendre payant c’est mieux. On envisage pour 2013 plus de 6 Milliards de dollars de dépense de la part des joueurs Américains en ligne afin de satisfaire leur pulsion de jeu. Des jeux qui récompensent les utilisateurs en terme de gains, on compte plus de 80% d’utilisateurs de jeux ayant reçut un cadeau virtuel en remerciement de leurs dépenses “souvent réelles”‘

Achat dans les jeux

Le jeu se poursuit sur Smartphone

Les jeux, toujours les jeux… Sachez qu’environ 75 % des téléchargements fait avec un mobile récent sont réalisés pour télécharger des JEUX. Un résultat aussi probant reflète surement une envie d’évasion de la part des utilisateurs qui cherchent soit, à se déstresser après le boulot, à passer le temps dans les transports, à rigoler avec sa famille,… Vous l’aurez compris, toutes les raisons sont bonnes pour jouer avec son Mobile!

Les arrivants sur le marché du jeu social

Un succès qui attire de gros poissons. Electronic Arts devient l’acquéreur principal de Play Fish, le grand requin du jeu sur console s’attaque à coup de millions de dollars aux projets sociaux de son homologue. Un investissement intelligent qui pousse les concurrents à faire de même. En effet, Disney s’offre Playdom, éditeur de jeux sociaux en ligne, pour la modique somme de 763 millions de dollars. Un marché qui ne fait qu’élargir son envergure depuis plusieurs années sans pour l’instant connaître un essoufflement, pourvu que ça dure!

Les grands gagnants