qnx-pocket-geek.jpg

Titre : The Pocket Geek
Adresse : http://www.thepocketgeek.com/
Développeur : QNX software system
Annonceurs : QNX software system
Année de publication :
2008
Jeux concours :
oui
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

D’après Wikipédia, le geek est le stéréotype parfait d’un passionné, voire obsédé par un domaine particulier. Voilà une définition qui va, à Gabriel et à moi aussi bien que l’advergame que je m’apprête à tester. Honnêtement, j’ai cru qu’on m’avait filmé durant une journée de boulot, tellement ça colle à la réalité. Jugez plutôt : le principe du jeu est de prendre soin d’un geek qui travaille sur un projet. Pour réussir ce challenge, il vous faut l’aider à atteindre les 100 % d’avancement de projet avant le délai imparti. Deux jauges sont à surveiller : la jauge d’énergie et celle de productivité. Tant qu’elles sont dans le vert, tout va bien. Mais à partir du moment où elles virent au rouge, le projet n’avance plus ! Les deux jauges sont en constant mouvement et divers objets vous permettront de les réguler. Parmi eux, la part de pizza, l’inévitable tasse de café ou encore la pilule tout droit sortie du film Matrix. Tous les ingrédients nécessaires à la survie du geek sont présents. Si le jeu possède une esthétique très accrocheuse, avec un humour omniprésent (il faut voir ce personnage subir vos interventions), il n’en reste pas moins difficile. La raison à une absence quasi totale d’indications pour parvenir à vos fins. La réussite passe alors par de nombreuses expérimentations, plus ou moins sadiques, ainsi que par des tests de QI qui ponctuent les journées. Ces dernières vous rapporteront un bonus d’avancement non négligeable en cas de réussite. Si je connais la fin de ce jeu ? Je ne peux pas vous dire, mon geek a explosé… En tout cas, sur advergame.fr, on adhère.

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

Il fallait oser communiquer sur la communauté geek et l’illustrer dans son meilleur environnement : le bureau. Il ne s’agit pas dans cet advergame de retrouver les codes véhiculés par des stéréotypes, mais de s’identifier à ce personnage miniature, dont l’activité ne diffère pas beaucoup de celle de la majorité d’entre nous. Il est certain que pour ceux qui passent la journée derrière un PC, certaines scènes rappellent quelques souvenirs. Avec des clients comme General Electric ou encore Siemens, QNX se définit lui-même sur son site Internet comme “une part importante de la vie de tous les jours”. Le secret de leur succès réside de faire fonctionner un système d’exploitation (Windows par exemple) à l’aide de plusieurs multitâches, plutôt que grâce à une seule. Cela permet dans les faits aux développeurs de désactiver les fonctionnalités qu’ils ne veulent pas de leur système d’exploitation sans en changer. Sur son marché, l’entreprise affronte comme concurrents principaux VxWorks, Linux et Microsoft Windows. Je me demande d’ailleurs si ces derniers ont un jour communiqué aussi franchement sur la cible geek. En attendant, en écrivant ce test, je me suis rendu compte que j’avais mangé la moitié d’un paquet de bonbons… Vraiment bien rendu, ce mini-geek.

Merci Gaduman

Puissance : 3/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 4/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Êtes-vous nerd ou geek ?