wg

Introduction : Pour ceux qui ne le savent pas encore et qui se posent des questions sur l’administration de ce blog, je suis Gabriel, Directeur de l’agence 1984. Nous créons des jeux vidéo instrumentaux ou publicitaires pour des annonceurs et des organismes publiques.

Ce blog et notre veille sur la pratique de l’advergaming nous ont permis de beaucoup avancer dans notre réflexion sur ce qui aujourd”hui, fait le Web. Cette dernière découverte, whosegame, by Orange, a confirmé une thèse qui me trotte depuis fort longtemps. Je la partage aujourd”hui avec vous, chers lecteurs :

Qu’est ce qu’un advergame en fait ? C’est la confirmation d’une intuition : Le jeu vidéo n’est plus un simple objet de divertissement mais un média, un canal d’expression. Lorsqu’un annonceur fait le choix de l’advergame il se dit qu’il pourra transmettre des messages avec un outil bien plus interactif qu’une vidéo et encore plus efficace qu’un mini site.

Sur Internet, on peut donc s’exprimer, par l’utilisation de l’écrit, de l’image, du son, de la vidéo et maintenant du jeu. Voilà les contenus. Chaque contenu à son site collaboratif dédié, Wikipédia pour l’écrit, Picasa pour l’image, Deezer ou RadioBlogClub pour le son et You Tube pour la vidéo. La dernière innovation concerne donc le jeu, le mini jeu en flash.

L’action de whosegame correspond à cette évolution : créer un équivalent de You Tube pour le mini jeu. Le concept est simple, les flasheurs upload leur création sur le site ; les utilisateurs, d’un simple copier coller peuvent exporter ce contenu (sur leur blog ou leur facebook par exemple), se constituer une bibliothèque de jeux favoris et discuter avec les créateurs pour améliorer les jeux.

Bref pour moi toutes ces initiatives sont excellentes parce qu’elles m’apparaissent comme des évidences, l’expression naturelle de l’évolution du Web, et du Web 2 en particulier.

Voir aussi :

PICTOGAME

KONGREGATE