game of thrones

Les séries TV révolutionnées par les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont des vecteurs de diffusion très suivis et décortiqués par les annonceurs. La mini-série BREF diffusée sur Canal+ comptait 2,3 millions d’abonnés sur Facebook en 2012. « Danse avec les Stars » ou « Fais pas ci, fais pas ça »via les recommandations et les commentaires échangés par les internautes sur les pages Facebook ont vu leur audience décupler.

Des séries TV aux Social Games

Une série TV comme Dexter – avec 2 jeux sur Facebook – enregistre plus de 11 000 connexions d’abonnés par mois ! Dixit Michael Ducousso sur le magazine GQ

Game of Thrones dont nous vous avons récemment parlé dans ce blog compte déjà 100 000  joueurs abonnés ! Les ludophiles trentenaires sont connectés aux social games, adeptes des jeux Free-to-Play accessibles sur leur navigateur, des jeux communautaires et interactifs. Cette dimension interactive permet de rentabiliser à fond une série TV en permettant justement à l’internaute de continuer à participer, à commenter sur internet une fois la télévision éteinte.

« Aujourd’hui ces licences sont utilisées de deux façons : soit pour faire la promotion de la série, soit pour créer de vrais jeux avec leur propre business model où la série n’est qu’un faire valoir. Mais à chaque fois c’est la major qu’il y a derrière qui en profite, elle collecte de nombreuses données sur les fans de séries qui sont ses cibles. » (cf l’article  sur le mag GQ)

La marque ou la série va utiliser l’addiction des fans pour sa propre promotion dans sa stratégie marketing. Car le social game est gratuit, mais la plupart du temps le joueur va être invité à acheter des crédits ou des extensions payantes pour avancer plus loin dans le jeu. Le coût est moindre, mais le nombre de joueurs est si important que le bénéfice pour la marque sera énorme ! Des séries françaises l’ont bien compris et se sont engagées dans cette démarche : Plus Belle la Vie avec son application fait le même score que Game of Thrones avec plus de 100 000 joueurs par mois !

L’émission sur Europe1 – Des clics et des claques – vous permet d’en savoir plus sur le lien entre la “télé à la papa” le smartphone, la génération Y avec mon témoignage  : http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Des-clics-et-des-claques/Sons/Des-clics-et-des-claques-30-04-13-1501665/

On pourrait même espérer – ou redouter – un lien plus étroit encore entre les jeux vidéos et les séries Télé qui permette par exemple à l’internaute d’interagir en modifiant le scénario ou la fin de sa série préférée…

2013 et la TV connectée

Avec la télévision connectée qui débarque depuis quelques mois dans le commerce, vous regardez votre série préférée en la commentant avec la télécommande sur votre page Facebook ou votre compte Twitter. Vous échangez avec vos vos fans vos impressions directement depuis votre téléviseur, comme vous le faites par exemple depuis votre smartphone ou votre tablette , c’est donc vraiment le mariage de la télé et du web.

Apple et Google vont s’engouffrer dans cette technologie via le boitier Apple TV et la Google TV. Multiplication de l’audience mais en même temps on peut craindre un éparpillement des auditeurs qui peuvent s’éloigner des chaînes « historiques ». Une charte a même été signée par TF1, France Télévision, Canal+, Arte et M6 pour limiter les dérives et préserver leur prédominance.

On peut en effet s’inquiéter du risque de se retrouver peu à peu dans la même situation que la musique il y a quelques années avec une télé connectée qui deviendrait un nouveau relai de piratage…Quand on sait qu’en 2016 toutes les télévisions vendues seront connectables, il convient dès aujourd’hui de réfléchir et de se prémunir contre les excès possibles.