sunshine-le-jeu

sunshine-le-jeu.jpg

Titre : Sunshine, le jeu
Adresse : http://www.sunshine-lejeu.com/
Développeur : 20th Century Fox
Annonceur : 20th Century Fox
Année de publication : 2007
Jeux concours : Oui
CRM : Oui

Pour les joueurs
Je n’ai pas la moindre idée de ce à quoi le dernier film de Danny Boyle peut bien ressembler, même si la photo laisse suggérer un délire cosmique quelque part entre Mission To Mars et le Solaris de Steven Soderbergh. Sans même avoir pris le temps de regarder le teaser, je me suis lancé dans l’advergame, histoire de savoir si oui ou non, le jeu vidéo est en mesure de remplacer une bande annonce.
Problème : j’ai toujours trouvé les Myst-like un peu ronflants… Pour vous décrire un peu l’ambiance, il s’agit d’un jeu d’aventure dans une navette spatiale où vous avez pour charge de protéger votre équipage du soleil. S’enchaînent donc quelques quêtes à accomplir. La réalisation est propre, quoiqu’un peu triste. Le tout dure quand même 15 minutes, au bout desquelles je n’ai finalement pas été plus renseigné sur ce à quoi ressemble le film.

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 3/5
Difficulté : 2/5

Pour les marketeurs
Afin de promouvoir la sortie du film Sunshine en avril 2007, la 20th Century Fox a mis en place une large campagne de publicité interactive avec, en marge du site officiel, un mini-site créé spécialement pour le jeu vidéo « Sunshine ». Si la démarche est intéressante, et le ciblage bien opéré – le sociotype amateur de science fiction se montre généralement aussi intéressé par les nouvelles technologies – il en reste que la lecture du jeu (et du film) n’a pas été facilitée à l’internaute : nulle révélation n’est faite quant au contenu du film, nulle tension dramatique ne s’immisce, rien qui puisse faire office de « teaser » dans cet advergame, qui n’a plus finalement pour fonction que de collecter des informations sur le spectateur officiel. Si cette demande d’informations est bien intégrée à l’interface graphique, à l’ouverture même du site, il en reste que pour mener une campagne CRM, il aurait fallu exploiter les possibilités de viralité offertes par le web pour gagner en puissance, or il n’en est rien : on ne discerne alors plus vraiment l’utilité d’un tel advergame.

Puissance : 2/5
Affinité : 2/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 2/5

Note Globale : z-plein.gifz-vide.gifz-vide.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Quelqu’un l’a vu ce film ? Quels liens avec l’advergame ?