oliviermartinez
cartoon network

Titre : je n’aime pas Olivier Martinez
Adresse : http://www.pictogame.com/play/game/vRyP8SbUCD4f_je-n-aime-pas-olivier-martinez
Développeur : Virtuadz
Annonceurs :
La blogosphère
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Scenario / Gameplay : Olivier Martinez est un jeune acteur français. Après avoir fait ses preuves au théâtre, puis ses débuts remarqués au cinema (dans… hum… mais si… ben non en fait.) il semble s’être reconverti dans un rôle de justicier du net. Avec son fidèle complice (un avocat), son Robin à lui, ils feront régner la bat-terreur chez ces terribles blogueurs qui ne respectent rien avec leurs méchants liens. Mais ces derniers ne se laisseront pas faire…

Les armes : Olivier Martinez et son fidèle complice utilisent des turbo-assignations (de 2000 à 5000 euros) et des déclarations fracassantes. Les blogueurs ont tout un arsenal de techniques virales toutes plus redoutables les unes que les autres : en plus des articles assassins on trouve des clips, montages photos, jeux vidéos viraux, groupes facebooks, bannières interactives, etc.

Les personnages : En face de Batman (Olivier Martinez) et de Robin (son avocat) on trouve le mystique Professeur Eric Dupin et ses liens assassins sur FUZZ, sans parler de son laboratoire maléfique (Presse citron), le fantasque Mr dream, mais aussi le dangereux Roycod et ses décharges de buzz. Antoine Guiral ou Juju et leur plume affutée, l’armée des enfants de la pub et enfin……. Tremblez…. Le spectaculaire Gaduman et ses analyses millimétrées ! Sans oublier le vieux sage Fred Cavazza, le monstre vert Otto ou Lène et ses super pouvoirs de Geekette. Que dire du glacial Pingoo et de ses…hum…coéquipières.

Qui gagnera la terrible bataille du buzz contre Olivier Martinez ?!

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 1/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

Au delà des questions éthiques que soulève cette regrettable attaque en justice de la part de Olivier Martinez, on ne peut s’empêcher de regarder cette affaire avec des yeux de spécialistes.”Chronique d’un buzz annoncé” ou comment tous les éléments étaient réunis pour en faire LE BUZZ à ne pas louper. Une star, une rumeur, des avocats, la liberté sur internet… Ce qui est étonnant aussi c’est que le scandale ne vient pas de la rumeur en question, propagée depuis bien longtemps et plutôt insignifiante, mais de l’attaque en justice !

De l’importance de twitter : Impossible de passer outre le service de microblogging sur cette affaire. En effet c’est ici que beaucoup de buzz prennent forment, se dessinent et grossissent pour prendre l’importance que l’on connait… Espace d’échange privilègié de la blogosphère, c’est une étape indispensable à n’importe quel buzz digne de ce nom. De plus c’est le moyen le plus sur pour pouvoir communiquer avec les bloggueurs les plus influents qui y sont plus disponibles et impliqués que sur n’importe quelle autre plateforme !

Ainsi avec tous les grands acteurs de la blogosphère mobilisés (Presse citron, chauffeur de buzz, Fred Cavazza), la nouvelle a fait l’effet d’une bombe, et après Laure Manaudou, Carla et Nicolas Sarkozy, impossible de surfer sur le net sans tomber sur l’affaire Olivier Martinez (702 posts taggés O.Martinez sur Technorati). Même voici.fr y a consacré un article ! Je pense qu’au delà du simple appat du gain le jeune acteur était à la recherche d’un peu de notoriété. Mais là ou certains considèrent qu’il a complètement ruiné sa personnalité numérique, j’y vois peut être une victoire pour un acteur jeune-vieux sur le retour.

A l’heure ou sa carrière se résume à une publicité pour une eau de toilette, Bad buzz ou pas, il vaut mieux avoir un buzz au dessus de la tête que rien du tout …

Puissance : 5/5
Affinité : 0/5
Temps d’exposition : 5/5
Image de marque : 0/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gif

A vous de jouer : Qui sera le prochain gros buzz ? Les pronostics sont ouverts !