surfin-biactol

surfin-biactol.jpg

Titre : Surfin’Biactol
Adresse : http://www.clearahill.com/
Développeur : Reckitt Benckiser Inc.
Annonceur : Clearasil France (Biactol)
Année de publication : 2005
Jeux concours : Oui
CRM : Oui

Pour les joueurs
Chaque plate-forme vidéoludique a eu son jeu de snowboard : Coolboarders (Playstation), 1080 Snowboarding (N64), SSX (PS2) pour ne citer que les plus populaires. C’est donc à bras ouverts que la rédaction d’advergame.fr (moi tout seul pour l’instant) a accueilli Surfin’Biactol (quel titre !). Pour reprendre brièvement son principe, vous devez dévaler une pente et marquer un maximum de points en cumulant figures et goodies biactol disséminés un peu partout sur la piste.
Le moteur 3D (propulsé par un plug-in Virtools) est assez hallucinant pour un advergame, et fait figure d’exemple avec celui d’eBMW Drive Challenge. Les sensations de vitesse et de dénivellés sont parfaitement reproduites, même si on attend un peu plus de finesse et de richesse dans la colorisation des décors -on n’est exigeant qu’avec les jeux dont on attend beaucoup. La jouabilité est à la hauteur, s’appuyant sur les canons du genre : le maintien de la barre espace avant le saut, deux touches pour les grabs, et l’utilisation des flèches pour les déplacements. La durée de vie ne tient qu’à vous, mais le jeu est très prenant et la piste assez longue. Il vous faudra un léger temps d’adaptation aux contrôles de jeu, mais rien de rédhibitoire pour qui voudra s’essayer au snowboard en cette période estivale.

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 5/5
Difficulté : 4/5

Pour les marketeurs
Clearahill a très probablement été envisagée comme une vaste campagne mondiale de CRM, puisque le site tourne activement depuis juin 2005, malgré l’arrêt de la compétition officielle. Inventoriée sur tous les sites flash, l’engouement pour cette campagne à l’exposition très puissante ne s’est toujours pas tari.
Cela aurait pu être l‘occasion de développer quelque affinité entre la marque Biactol et le public d’internautes– bien que l’on ait du mal à comprendre le ciblage opéré. La marque s’adressant en priorité aux jeunes (garçons a fortiori, mais pas seulement), on peut comprendre le choix d’un addicting game qui offre de très fortes sensations. Cela dit, on est plutôt loin des préoccupations d’un jeune ayant des problèmes de peau, à part ces quelques bonus biactol que l’on peut récolter sur le champ de course. Un peu plus de cohérence dans la campagne n’aurait pas nui à l’image de marque.

Puissance : 5/5
Affinité : 2/5
Temps d’exposition : 4/5
Image de marque : 2/5

Note Globale : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif