coupetete minikratos

Une publicité digitale fonctionne quand l’expérience interactive pour l’utilisateur est naturelle, et avec cette campagne pour le jeu PSP God of War, TBWA\365 nous fait une démonstration dans ce sens. Tout dans MiniKratos se déroule parfaitement, sans obstacle, en toute simplicité depuis la première sollicitation jusqu’au partage de la campagne avec ses amis.

Titre : MiniKratos, la vengeance format poche
Adresse : http://www.minikratos.com
Annonceurs : God Of War
Développeurs : TBWA\365

Année de publication :
2010
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : Like, et c’est bien vu

Passons en revue cette opération :

On imagine bien le brief de l’annonceur, simple : mes consommateurs se trouvent sur Facebook, ils aiment le trash et le gore et j’ai une problématique de trafic/notoriété. Pour soutenir ma campagne sur les medias traditionnels, je veux qu’une audience large soit confrontée à ma campagne, pour espérer à terme, acte d’achat de mon jeu PSP.

L’idée créative vise juste :

Un nain morbide mais sympathique vous propose de ridiculiser un ami dans un univers aussi glauque que potache. Via Facebook connect, l’utilisateur sélectionne la photo d’un ami, choisit parmi plusieurs possibilités ce qui le saoule le plus (photos de vacances, raconte trop sa vie, pue du bec, etc.) puis lance une cinématique avec MiniKratos qu’il pourra ensuite partager sur le mur de sa victime. Le génie de la campagne est d’apporter une valeur ajoutée créative importante sans complexifier l’expérience. Evidemment, rien d’exceptionnel ni de très original dans la campagne, c’est la simplicité d’utilisation et l’intégration des cinématiques qui m’a plu. La bonne utilisation de méthodes connues reste ce qui ce fait de plus efficace en marketing digital (voir la campagne a hunter shoot a bear expliquée ici).

L’acquisition de trafic :

Aussi étonnant que cela puisse paraître, je suis arrivé sur ce mini site via les pubs Facebook, non pas parce qu’un ami blogueur ou spécialiste de la com web me l’a proposé… Vous savez ces petites bannières sur lesquelles personne ne clique… Et bien il faut croire que si le visuel est bien fait et le texte juste ce qu’il faut de mystérieux, le visiteurs Facebook sera tenté de voir ce qui se cache derrière. Et tout cela fonctionne justement parce que l’expérience proposée est assez convaincante immédiatement après l’atterrissage sur le site de MiniKratos.

Quelques défauts parce qu’il faut bien en trouver :

  1. Pas de collecte : Je suis tout de même assez étonné du peu d’intérêt que les marques accordent à la construction de base de données qualifiées transversales à toutes leur campagne. Playstation aurait tout de même intérêt à capitaliser sur chacune de ses actions sur le web en élaborant une véritable stratégie de conquête de profils qualifiés. Il y a de fortes chances qu’un acheteur de God Of War soit aussi intéressé par un autre produit Playstation… On notera tout de même la sollicitation au “like” qui sert parfois les même objectifs de fidélisation.
  2. Pas de possibilité d’encapsuler la vidéo produite : J’aurais en effet bien voulu partager avec vous quelques vidéos que j’ai produite, mais malheureusement pas d’autre choix que de la partager directement sur le profil de votre victime. Une simplification qui nuit un peu à la diffusion de proche en proche…
  3. Et après ? la place du produit : Si l’on parle un peu de performance marketing, je trouve qu’on aurait pu ici (et il y avait largement la possibilité) proposer un acte un peu plus engageant que le simple divertissement. Moi qui initialement n’était pas a priori intéressé par ce jeu, me voila bien enclin à en savoir plus. Pourquoi pas ne pas intégrer directement plus de présentation produits (photos, vidéo) voire pire un lien vers l’achat ou réservation du jeu.

CONCLUSION : Une très belle référence de campagne interactive virale bien faite, bien pensée, bien construite. Une campagne qui utilise bien les outils créatif et le buzz à des fins d’acquisition de trafic. Mais qui aurait pu être encore un peu plus performante avec une tendance plus marquée vers la performance.